Erika Lust, quand le porno prend du plaisir

Article proposé par Murielle de La Joyeuse du Comptoireréservé aux adultes

Il est l’heure de se maufiner l’antichambre !

Erika Lust, productrice et réalisatrice de films pornos, ça vous dérouille la boite à souvenirs  ?

Abrégé du feuilleton :

Son background : Sciences Po Suède.

Sa mission:  plaisir et liberté !

Son point fort : créativité et intelligence

Dans la suite d’effigies du comme Ovidie qui prône le féminisme pro-sexe, elle déconcentre le préjugé !

Elle chatouille le gros hard qui tâche avec des notions  telles que « Porno militant », « porno éducatif ».

On la laisse s’expliquer dans ce Tedx (sous-titré) appelé

It’s time for porn to change

CQFD : Le porno est un discours sur la sexualité et on a intérêt à y reluquer de près parce que malheureusement, c’est ça qui éduque les petits lapins en devenir.

Sans compter que comme elle le dit dans la vidéo, 1/3 du trafic internet est lié au visionnage de contenus pornographiques et 1 recherche sur 4 est quelqu’un qui furte pour se faire un lorgnon dans l’industrie du sexe.

Or pour l’instant, dans la majorité des films que l’on trouve en ligne, les femmes épilées intégralement, sont des machines à geindre toujours heureuses de se faire humilier et enfiler comme des brochettes sans lubrifiant ni préliminaires par des corps démesurément érigés qui les touchent à peine pour laisser place à la caméra.

Autant dire que ça laisse la salle de jeux en friche !

Heureusement qu’il reste ces militants du plaisir et du désirs, pour offrir aux gourmets du berlingot, des images de qualité, le penis en fleur et le clitoris satisfait.

Soyons curieux, soyons créatifs. Plaisir et fantasmes sont des cadeaux à explorer qui nécessitent un peu de travail et beaucoup respect.

Et pour les intéressés, voici le site d’Erika Lust, à parcourir, voyager et savourer !

Publicités